TRAVAILLEURS DE BUREAUX

De nos jours, une grande partie de la population occupe un travail de bureau. L’utilisation de l’informatique est indéniable et fait partie de notre quotidien. Cependant, le corps humain n’est pas adapté à travailler autant rivée à un écran d’ordinateur, utiliser un clavier et avoir le téléphone sur l’épaule. À priori, le travail du bureau semble inoffensif et non demandant physiquement, mais il est malheureusement la source de plusieurs problématiques.

À la base, notre corps humain est adapté pour bouger ! Or, la majorité des tâches du travailleur de bureau exigent souvent de petits mouvements répétitifs combinés à des postures prolongées. Ayant pour effet de diminuer l’oxygénation tissulaire, cela est propice au développement des TTMS pour des désordres neuro-musculo-squelettique. Pour en nommer que ceux-ci, des douleurs entre les omoplates, bas de dos, bas du cou, tunnel carpien et même de la sciatique peuvent apparaître graduellement. Ne laissez pas ces problèmes affecter votre productivité et votre mieux-être. Ces problématiques peuvent être prises en charge par votre chiropraticien.

N’hésitez pas à consulter un chiropraticien pour s’assurer de ne pas développer une problématique chronique qui aurait peut-être pu éliminer ou atténuée si l’ergonomie avait été adéquate. Étant préoccupé par la prévention, votre docteur en chiropratique pourra déterminer précisément la cause du problème, soigner vos symptômes et vous armer de conseils et d’exercices afin de réduire le risque de récidives.

Voici quelques problématique qui peuvent survenir :

  • Maux de tête
  • Douleur au niveau de la nuque
  • Épaule arrondie vers l’avant
  • Douleur au niveau du bas du dos
  • Engourdissement au niveau des mains
  • Douleur au niveau des épaules
  • Douleur au haut et au bas du dos

Quelques explications supplémentaires sur le travail statique et les raisons concrètes des problèmes engendrés par celui-ci:

  • Dans le travail statique, la contraction musculaire ne produit pas de mouvement visible.
  • Le travail statique augmente la pression à l’intérieur du muscle, ce qui, associé à la compression mécanique, ce qui peut bloquer partiellement ou totalement la circulation sanguine.
  • On observe une entrave à l’apport d’éléments nutritifs et d’oxygène dans le muscle et à l’élimination des produits de dégradation métabolique. C’est la raison pour laquelle les muscles se fatiguent plus rapidement que dans le travail dynamique
  • La caractéristique la plus importante du travail statique est une augmentation de la pression sanguine. La fréquence et le débit cardiaques sont peu modifiés.
  • En principe, la régulation de la ventilation et de la circulation est similaire dans les deux types de travail, statique et dynamique, mais les signaux métaboliques provenant des muscles impliqués dans un travail statique sont plus importants, ce qui entraîne des réponses proportionnellement plus prononcées.